Rechercher sur le Web

Gernika et Lumo

La dénomination officielle de notre commune est Gernika – Lumo, mais peu de personnes connaissent l’origine de ce nom.

Que veut dire Lumo?

Lumo n’est pas le nom d’une autre localité. C’est un quartier qui fait partie d’une seule et même commune : Gernika–Lumo. Curieusement, au Moyen-Âge, Gernika était un simple quartier de l’Elizate de Lumo, l’épicentre social et juridique de la commune rurale. 

Histoire

Au Moyen-Âge, plusieurs grands itinéraires commerciaux passaient par Gernika (puerto de Lumo), parmi lesquels :

  • La route littorale du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • La Ruta Juradera : l’itinéraire parcouru par le seigneur de Biscaye qui devait aller jurer de respecter les lois, les us et les anciennes coutumes du Fuero Viejo, avant d’être intronisé.
  • La Route du Vin et du Poisson : qui reliait Bermeo à Durango en passant par Gernika avant de continuer en direction de la Castille et sur laquelle transitaient le poisson de Bermeo, le vin de la Rioja et la laine de Castille.

Cette position stratégique, conjuguée à divers autres facteurs, conduisit Don Tello, conte et seigneur de Biscaye, à octroyer à Gernika le titre de Villa, ce qui eut pour effet de la séparer de l’Elizate de Lumo qui se retrouva amputé d’un site important et d’une grande partie de son territoire. La charte de peuplement accordée à Gernika date de l’an 1366. Octroyée par Don Tello, elle conférait, entre autres privilèges, le droit de tenir un marché hebdomadaire à Gernika. ​​

Les conflits entre Gernika et Lumo

L’octroi du titre de villa à Gernika marqua le début des conflits entre Gernika et Lumo. Ces conflits devaient atteindre leur paroxysme au XVIe siècle, et plus exactement en 1575. Lumo ayant gagné un procès particulièrement important, les limites de Gernika se trouvèrent réduites à tel point que son centre urbain ne comptait plus que 5 rues : les rues Artekale, Goenkale, Barrenkale, Azokakale, coupées par une artère transversale, la rue Santa María. Il y avait à cette époque deux églises : l’église Santa María, intramuros, et l’église San Juan, située hors des murs de la ville. Cette dernière, détruite lors des bombardements, ne fut pas incluse dans les plans de reconstruction.

L’union entre la villa et l’Elizate

Les litiges entre l’Elizate de Lumo et la ville de Gernika prennent fin le 8 janvier 1882, date à laquelle Gernika et Lumo décident de se réunir pour former une seule entité municipale. Une rue du centre-ville de Gernika est baptisée rue « 8 de Enero » en hommage à cette réunion qui amorce le développement économique de Gernika-Lumo : la ligne de chemin de fer est prolongée jusqu’à la municipalité, les eaux de la ria sont dérivées dans un canal souterrain qui passe sous l’une des rues du centre-ville, et des manufactures d’armes et différentes corporations ouvrent leurs ateliers.

Localisation

L’église San Pedro de Lumo se trouve à 1 km du centre de Gernika. On peut s’y rendre à pied ou en voiture.

À PIED

2,6 km (40 min) 140 m de dénivelé.

Parcours :

  • Office du Tourisme
  • Aller jusqu’à l’église Santa María
  • Passer derrière la Maison des Juntes de Gernika.
  • Continuer dans la rue Zeharreta en longeant l’école publique Allende Salazar.
  • Remonter la rue Fray Martín de Murua jusqu’à l’ancienne chaussée royale.
  • Continuer sur la chaussée royale jusqu’à l’église San Pedro de Lumo.

EN VOITURE

1,8 km ( 4 min)

Coordonnées GPS : 43° 18’45.7″N 2° 41’20.6″W

Google maps

Que voir à Lumo

De Lumo, on a une très jolie perspective à vol d’oiseau sur Gernika. Ne la manquez pas au coucher du soleil.

L’église San Pedro de Lumo : des documents attestent que cette ancienne église existait déjà en 1051, mais c’est seulement au XVIe siècle qu’elle est reconstruite et agrandie. Dotée d’un portail renaissance, son classicisme austère est typique des églises rurales de Biscaye.

Fêtes locales

  • 29 juin : San Pedro
  • 10 août : San Lorenzo