Rechercher sur le Web

L’Arbre de Gernika

Que symbolise l’arbre de Gernika ?

La Maison des Assemblées et l’Arbre de Gernika sont deux symboles vivants de l’histoire du peuple basque.

La Maison des Assemblées de Gernika est le siège du parlement historique de Biscaye. Ce bâtiment et le chêne foral marquent le point de rencontre de tous les territoires d’Euskal Herria qui partagent une même tradition culturelle et ethnographique.

Les origines

Dans l’ancien Elizate de Lumo, bien avant la fondation de la ville de Gernika en 1366, on trouvait déjà un lieu appelé Gernikazarra (Gernika la Vieille) qui a donné son nom à la ville actuelle. Il y a plusieurs siècles, on sait qu’il y avait là une chênaie et une chapelle. Les siècles passant, il n’est resté de cette chênaie que l’Arbre de Gernika. Quant à la chapelle, elle a laissé place à l’église Nuestra Señora Santa María la Antigua, ancien lieu de proclamation des lois forales, que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Maison des Juntes.

Dans les premières années de la Seigneurie de Biscaye, les habitants avaient coutume de se réunir et de tenir leurs assemblées à l’ombre des chênes en différents lieux de Biscaye. Avec le temps, ils prirent l’habitude de se réunir au même endroit, sous un seul arbre : l’Arbre de Gernika. Les différentes localités de la seigneurie envoyaient un représentant à ces assemblées pour traiter de divers problèmes concernant chacune d’entre elles. Les décisions prises au cours de ces assemblées servaient ensuite de base à la rédaction d’un ensemble de lois appliquées dans toute la Seigneurie de Biscaye : les fueros.

À l’origine, une cérémonie religieuse était célébrée à l’intérieur de la chapelle Santa Mª La Antigua, suivie d’une cérémonie politique au cours de laquelle les fueros étaient proclamés lors d’une prestation de serment. Les fueros restèrent en vigueur jusqu’en 1876, année où ils furent abolis. Après une interruption de 102 ans, les Juntes reprirent en 1979.

Les arbres

Le vieux tronc de l’arbre planté au XVIIIe siècle est conservé entre les colonnades d’un petit temple. C’est le plus ancien vestige de l’arbre qui soit parvenu jusqu’à nous (bien que certains textes mentionnent des exemplaires antérieurs).

Son successeur fut planté en 1860 et resta devant la tribune de prestation de serment jusqu’en 2004, avant de laisser place à un autre chêne, planté en 2005, qui ne survécut que dix ans à ses illustres fonctions. L’arbre que l’on peut voir actuellement a été planté en 2015. Il perpétue symboliquement cette tradition qui, tout comme l’âme de l’Euskal Herria, se transmet de génération en génération.

L’Arbre de Gernika est indéniablement le symbole universellement connu du peuple basque.

L’époque actuelle

La Maison des Assemblées, située en face de l’Arbre, est le cadre de cérémonies importantes, comme la prise de fonction du Lehendakari et du Député général de Biscaye. Non loin de là, se dresse une stèle portant une plaque où sont gravés les mots prononcés en 1936, lors de sa prestation de serment, par le premier Lehendakari, José Antonio Agirre. Cette formule protocolaire est dorénavant reprise par tous ses successeurs. 

N’oubliez pas de réserver

La réservation pour la visite de l’intérieur de la salle plénière de la Maison des Assemblées de Gernika est indispensable.


Visiter l’intérieur de la Maison des Assemblées

Ceci pourrait également vous intéresser

Plus d’informations

La Maison des Juntes de Gernika

La Maison des Juntes a été érigée près du chêne foral, point de rencontre de tous les territoires d’Euskal Herria unis dans une même tradition culturelle et …